Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 22:56

A quelques jours de la finale de la Coupe du Monde de Football 2010 la Fifa a dévoilé le prochain logo de la Coupe qui se déroulera en 2014 au Brésil : 


http://lh3.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TDY9JHCg5GI/AAAAAAAAAPM/gNrVnu7N9oc/s512/logo%20cdm%20foot%202014.png

 

Créé par l’agence brésilienne Africa, ce visuel, intitulé "Inspiration" est « tiré d’une photographie représentant trois mains soulevant victorieusement le plus célèbre trophée du monde. Si les mains entrelacées symbolisent l’aspect humanitaire, les couleurs jaune et vert illustrent l’accueil chaleureux que le Brésil s’apprête à offrir au monde entier ».

 

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 20:09

Après avoir regardé les Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver vous êtes peut-être en train de suivre les épreuves paralympiques qui s’y déroulent jusqu’au 21 mars. Zoom sur cet événement qui attire de plus en plus de sponsors et partenaires.

 

http://lh3.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S56lINBoOrI/AAAAAAAAAMQ/au7i44H7Mqg/s800/medailles%20jeux%20paralympiques%20vancouver%202010.png
 

 

Avec une couverture médiatique incomparable à celle des Jeux Olympiques (57 heures vs 2000, lapresseaffaires.cyberpresse.ca), Gerry Frappier, chef de mission francophone du Consortium médiatique canadien de diffusion olympique estime que « l'intérêt des annonceurs reste modeste » car « c'est une aventure inconnue pour certains »

Les opérations de partenariat et de sponsoring sont quant à elles en bonne posture. Carla Qualtrough, présidente du Comité paralympique canadien explique en effet que la législation est beaucoup moins rigide pour les jeux paralympiques, laissant plus de liberté dans les modes d’intervention (marketingmag.ca).  Outre la publicité (télé pour Rona, Molson et Bell, papier pour Coca-Cola) les entreprises peuvent intervenir de plusieurs manières pendant ces jeux. Par exemple en tant que fournisseurs (Samsung), via des activités spéciales ou encore via le soutien aux athlètes (Molson a remis 60 000$ à trois athlètes en hockey sur luge et biathlon, et Rona 80 000$ à deux athlètes en ski alpin et biathlon pour financer leur entraînement - lapresseaffaires.cyberpresse.ca).

 
 

« Communiquer l'inspiration et la passion du sport paralympique à un auditoire élargi à l'échelle mondiale »

Le Comité d'organisation des Jeux (COVAN) favorise également les partenariats en réunissant dans leur offre les jeux olympiques et paralympiques. Nombre de partenaires et sponsors interviennent donc dans les deux événements pour donner plus de visibilité aux athlètes (lapresseaffaires.cyberpresse.ca). Pour Pierre L'Heureux, vice-président marketing, image et commandites de Rona,  « c'est un tout, pas question de dissocier les deux événements. Les Jeux sont les Jeux ». Ces déclarations sont donc encourageantes pour les futures entreprises intéressées. Depuis 50 ans les jeux paralympiques sont passés « d’un événement qui se déroulait dans une ville différente aux Jeux traditionnels et avec une année de délais, à des Jeux se déroulant à la suite des Jeux olympiques, et ce, dans les mêmes villes » (blogueolympiques.com). L’évolution est également sémantique : « le sens même du préfixe «para» a d'ailleurs changé : au début, il signifiait ‘paraplégique’; il renvoie maintenant à ‘parallèle’ » (ledevoir.com). Xavier Gonzalez, président du Comité international paralympique, précise enfin que lors des Jeux Paralympiques de Vancouver « il s'agit de présenter le sport en tant que sport et de montrer que ces gens sont des athlètes et rien d'autre ». C’est pourquoi le spot de promotion des jeux réalisé par le Comité paralympique canadien a été réalisé selon cet axe : 

 

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:30

A un peu plus d’un mois du lancement des Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver (12 février) je vous propose un point sur les actions de promotion organisées par le comité international olympique (CIO).

Sources : olympic.org, vancouver2010.com.

 

Partie 1 : identités visuelles et campagnes du CIO.

Partie 2 : Droits de diffusion, sponsoring, concession des licences.

images-jo-vancouver.png

Droits de diffusion

Le CIO est propriétaire des droits de retransmission des Jeux Olympiques et donc responsable de leur attribution aux chaînes de télévision, stations de radio, opérateurs téléphoniques et fournisseurs d’accès Internet dans le monde.

La Charte olympique donne pour mission au CIO « d’assurer aux Jeux Olympiques l’audience la plus large possible dans le monde ». Depuis 1956 (Jeux d’hiver de Cortina) la diffusion des JO s’est ainsi étendue de 22 pays à plus de 200 pays. Le temps de retransmission a lui aussi augmenté, passant de 335 heures de direct en 1994 (Lillehammer), à plus de 900 en 2010. De la même manière ce sont les revenus radio et télévision qui ont grimpés (50 000 USD en 1960 – 1 128 millions USD estimés pour 2010).

chiffres-radiotv-jo-2.png

 

 

Sponsoring

Les sponsors couvrent près de 40 % du revenu global du CIO et bénéficient en échange de l’exposition mondiale des Jeux Olympiques. Plusieurs types de partenariats existent :

Le programme des partenaires olympiques (TOP) accorde des droits marketing exclusifs dans le monde entier pour les Jeux d’hiver et d’été en échange de financements au profit du Mouvement olympique. 


Les sponsors officiels ont quant à eux des droits marketing exclusifs dans le monde entier pour une édition des Jeux. Pour exemples cette année à Vancouver : Air Canada, Bombardier, ICBC, Monnaie Royale Canadienne, Teck…


Le programme de parrainage national accorde des droits marketing exclusifs
dans le pays hôte et assure un financement supplémentaire aux Jeux. Pour exemples cette année à Vancouver : Bell Canada, Compagnie de la Baie d’Hudson, Banque Royale du Canada, General Motors Canada…

sponsors-jo-vancouver2.png 

 

 

Concessions des licences

Les concessions de licences permettent de récolter des fonds supplémentaires pour « financer l’organisation des Jeux Olympiques et partager l’identité du pays et de la ville hôtes ».

Pour les Jeux de Vancouver des droits de licence ont été accordés à des sociétés pour la fabrication et la distribution de produits officiels (vêtements, peluches…). En retour ces sociétés « paient des droits sur chaque article vendu portant la marque des Jeux Olympiques de Vancouver 2010 ».

chiffres-concessions-jo-vancouver.png 

 


Pour aller plus loin voir aussi :

Pourquoi les JO de Vancouver vont faire un bide économique

Sur sportune.fr :

http://www.sportune.fr/sport-business/article/pourquoi-les-jo-de-vancouver-vont-faire-un-bide-economique-2996

 

Mc Donalds révèle son plan d'activation autour des Jeux Olympiques de Vancouver

Sur sportsmarketing.fr :

http://www.sportsmarketing.fr/2009/11/mc-donalds-plan-dactivation-jeux-olympiques-de-vancouver.html


Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:10

A un peu plus d’un mois du lancement des Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver (12 février) je vous propose un point sur les actions de promotion organisées par le comité international olympique (CIO).

Sources : olympic.org, vancouver2010.com.

 

Partie 1 : identités visuelles et campagnes du CIO.

Partie 2 : Droits de diffusion, sponsoring et concession des licences.
 

entete jo vancouver


Identité visuelle, emblème et mascottes

Les affiches des Jeux viennent d’être dévoilées et sont l’œuvre des équipes créatives du COVAN (comité olympique de Vancouver) et de l’artiste autochtone demeurant à Vancouver Xwa lack tun. L’axe graphique : association des paysages naturels et des villes modernes de la région (motifs urbains inspirés de l’art numérique).

L’emblème des Jeux est quant à lui une « interprétation contemporaine de l’inukshuk, structure de pierre anthropomorphe créée par le peuple inuit de l’Arctique canadien pour servir de point de repère dans les vastes espaces du Grand Nord ». Cet emblème a été choisi pour sa symbolique : espoir, amitié et hospitalité.

embleme-et-produits-jo-vancouver.png
 

 

Enfin, concernant les trois mascottes (Miga, Quatchi et Sumi) que vous verrez largement dans les compétitions et campagnes, elles  ont été inspirées de créatures mythologiques autochtones locales et créées par l’agence Meomi Design de Vancouver.

 

La campagne print c’est ici : vancouver2010.com

pub-jo-vancouver4.png

Campagne vidéo 2009-2010 du CIO : « Le meilleur est en nous »

Faisant suite à la campagne promotionnelle 2007/2008 elle entend faire découvrir les valeurs olympiques essentielles : «  l'excellence, l'amitié et le respect à la jeunesse du monde entier ».

La campagne se veut « multidimensionnelle » associant « télévision, médias en ligne, marketing viral, activités expérientielles et relations publiques » et se poursuivra également après les Jeux.

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 15:37

Focus sur la stratégie de sponsoring de Romain Mesnil, médaillé d'argent de saut à la perche au championnat du monde 2007.

  

« En période de crise, il faut être créatif pour attirer l'attention »

Romain Mesnil (Le Figaro, 31 mars 2009)

 

S’il n’a plus de sponsor l’athlète a toujours des idées ! En effet, sa recherche de sponsor sur Ebay a tout de suite créé le buzz sur internet. Grâce à la vidéo « nu dans Paris », Romain Mesnil propulse son initiative au rang d’événement.

     

Romain Mesnil partenariat aux enchères

 

Rappelons que le contrat de sponsoring du perchiste n’a pas été renouvelé par Nike depuis l’automne dernier. Ne trouvant pas de nouvel équipementier pour l’accompagner, il a tout d’abord choisi de participer aux compétitions en faisant figurer un point d’interrogation sur son maillot : « en tant que sportif, je suis un homme sandwich... mais sans affichage, j'ai rencontré la crise » (son blog).

 

Pour remplacer ce point d’interrogation le perchiste vient de mettre en ligne deux offres sur Ebay pour toucher entreprises et grand public :

 

1.    Devenir l'un de ses sponsors officiel pour sa saison d’Athlétisme 2009 (1er juin au 31 décembre).

L’acheteur aura la possibilité d’afficher le logo de son choix, de rencontrer l’athlète pendant 3 heures lors d’un événement de relations publiques et de communiquer sur cet acte de sponsoring.




2.    Pouvoir afficher le nom, message et/ou photo de son choix son nom/surnom, son message sur le maillot qu’il portera pendant la saison 2009.

Romain Mesnil s’engage à reverser « la totalité des bénéfices récoltés » à l'association ARTC (association pour la recherche contre les tumeurs du cerveau) et à donner ce maillot en fin de saison à l'association Un maillot pour la vie qui aide les enfants malades dans les hôpitaux

L’acheteur pourra également rencontrer le perchiste lors d’un repas le jour de l’une de ses épreuves.

 


Les deux offres courent jusqu’au 10 avril 2009 et à ce jour les enchères sont respectivement de 50 050 et 3 000 euros.


Le buzz est tel que l’on commence à voir fleurir le terme « d’Affaire Romain Mesnil » et que Sophie Kamoun, la directrice de la communication chez Nike, a ainsi été invitée par Europe 1 à s’exprimer. Mardi 31 mars, elle a déclaré que Nike avait fait une proposition de renouvellement de contrat au champion mais qu’il n’avait pas donné suite. Selon elle la somme n’étant plus la même Romain Mesnil aurait préféré démarcher ailleurs : « La valeur de ce nouveau contrat était inférieure à l’ancien de près de 50 % tout simplement car la valeur de Mesnil avait baissé. On a estimé cette proposition juste mais les athlètes en fin de carrière ont du mal à accepter que leur valeur baisse par rapport aux années précédentes ».

 

L’athlète confirme d’ailleurs que « pour la plupart des athlètes qui ont renégocié leur sponsoring cet hiver, il a été revu à la baisse ou ils l'ont perdu. Les organisateurs de meeting ressentent aussi la baisse du sponsoring ». Loïc Yviquel, fondateur de l'agence de marketing sportif Sportlab Group explique également dans un article de L’Express qu’ « il n'y a pas que Nike. Christine Arron avec Asics ou d'autres ont aussi perdu leur sponsor cet hiver ». L’article stupule que, quant à elles, « les valeurs sûres s'arrachent toujours (…) Les champions olympiques et stars de l'athlétisme mondial Yelena Isinbayeva, avec le Chinois Li Ning, et Usain Bolt, avec Puma, ont tous deux décroché des contrats en hausse, supérieurs au million d'euros par an ».

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 21:22

Le marketing sportif peut se définir comme étant « l’ensemble des outils et des méthodes qui utilisent de façon directe ou indirecte le sport, son image et ses acteurs dans le but de susciter un besoin, de commercialiser un produit/service (sportif) qui réponde à ce besoin et de le vendre » (Bases du marketing sportif).

Si les organisations (ligues, fédérations, clubs…) et les équipementiers sportifs (ceux qui vendent les articles aux pratiquants) sont les premiers acteurs on peut aussi s’intéresser aux entreprises des autres secteurs et aux institutions qui utilisent les valeurs du sport comme vecteur de communication. Le marketing sportif s’inscrit donc au-delà des seules stratégies des marques sportives. Certaines actions de parrainage sportif à l'initiative d'entreprises, d’organisateurs, de collectivités territoriales et d’institutions viennent d’ailleurs d’être récompensées par Sporsora, l’association française du marketing sportif.


Liste des lauréats :

Catégorie Annonceur :

Trophée d’Or : 
ADIDAS (agence TBWA)
« Ce maillot n’est pas à moi »


 



Trophée d’Argent :

NESTLE WATERS (agence Idéactif)

« Le Vittel Tour 2008 »

Trophée de Bronze :

VEOLIA ENVIRONNEMENT (agence Havas Sports)

« La voile et l’environnement »


Catégorie Innovation :

Trophée d’Or :
SPORTUNIT

« Le concept de sponsoring actif »

Trophée d’Argent :

ORANGE

« Chabal le duel »

Trophée de Bronze :

GROUPE SAFRAN

« Le monocoque IMOCA »

 


Catégorie Mécénat:

Trophée d’Or :

RENAULT F1 TEAM (agence Sparring Partner)

« Course en cours »






Trophée d’Argent :

FONDATION FRANÇAISE DES JEUX

« Le Challenge »

Trophée de Bronze :

COCA-COLA (agence Family & Compagnie)

« Le sport ça me dit »


Catégorie Organisateur :

Trophée d’Or :

LE FIGARO

« La Solitaire du Figaro »

Trophée d’Argent :

RENAULT SPORT TECHNOLOGIES

« World Series by Renault »

Trophée de Bronze :

CIMBALY

« Le Marathon des Sables »


Coup de Coeur du Jury :

La Ligue Européenne de Natation (agence Community) « LEN for UNICEF »

 

Les sportifs eux-mêmes rentrent dans la logique marketing. Pour preuve la création de collections de produits et de marques nominatives : Michael Jordan, Anna Kournikova, David Beckham (Brand it like Beckham) et les précurseurs Fred Perry et Jean-René Lacoste !

Une professionnalisation du secteur marquée par l’existence d’agences spécialisées :
IMG World 
Sportfive
Octagon (Interpublic Group)
Carat Sport (Aegis)
Havas Advertising Sport (Vivendi)
Amaury Sports…


Terminons l'article par un des spots publicitaires de "Sparq training", la gamme d'accessoires d'entraînement lancé par Nike (accord marketing avec Sparq). Une belle réalisation de l'agence Wieden & Kennedy. 


 

Nike Sparq Training 2


Voir le spot 1 sur youtube et les affiches de la campagne sur le site nikebiz.com.


En savoir plus sur le marketing sportif :

Bases du marketing sportif

Blog Hermetet

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article

S'abonner et partager

bouton twitter    bouton rss     bouton facebook 

Recherche

News

Actualité en vidéos

Mon profil

http://lh6.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zao50WhI/AAAAAAAAATw/quU_cV45U7o/icon_viadeo.png  http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zawQ1G_I/AAAAAAAAAT0/cWV0vETuRko/icon_doyoubuzz.png

*

http://www.wikio.fr
Powered by FeedBurner 
Site Meter