Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 19:04
Pas de publicité pendant le Super Bowl pour Pepsi (cf : Pepsi préfère le social media au Super Bowl) mais tout de même un spot pour présenter son nouveau programme, "Refresh Project" (Agence TBWA\Chiat\Day, Los Angeles) :
 


Et une impression de déjà vu...
 


 
Repost 0
Published by Communiketing - dans Publicité
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 20:58

Vous ne verrez pas de spot Pepsi pendant le Super Bowl le 7 février prochain. En effet, la marque de soda n'a pas souhaité être présente cette année pour la finale du championnat de foot américain et a préféré lancer une opération collaborative sur internet, le « Refresh Project ».

Il s’agit d’une première pour Pepsi qui diffusait des spots à cette occasion depuis 1987 et représentait l’un des plus importants annonceurs avec 15 millions de dollars (33 millions pour la totalité des marques de Pepsi-Cola) (
sports.espn.go.com). 

https://lh3.googleusercontent.com/_WjYFVq8YFlQ/S28DmVGe1pI/AAAAAAAAAKQ/Ol8q4ghvPYE/s640/superbowl%20espn.png



Le Super Bowl représente une opportunité pour toucher une très large audience aux Etats-Unis. Tous les ans ce sont environ 100 millions de spectateurs qui suivent le match et les encarts de publicité et nombre de marques se battent pour y être (dont Pepsi pour évincer Coca-Cola l’an dernier).

« It is arguably the one TV programming event of the year where people tune in
as much for the commercials as they do for the game that's being played on the field
 » 
(TNS Media Intelligence)

 

 


L’annonce du retrait de Pepsi interpelle donc les médias, d’autant que le prix est en train de baisser (entre 2,5 et 2,8 millions de dollars (1,72 et 1,93 millions d’euros) pour 30 secondes cette année contre 3 millions de dollars (2,06 millions d’euros) en 2009 – sport.fr). Pour autant au regard de ses dernières actions de communication et des déclarations de ses responsables marketing, le choix de Pepsi est très logique.

 


Pepsi se repositionne :
« Advertising budgets will decline. But marketing investments won't »
(blogs.forrester.com)
Les budgets télé des annonceurs risquent en effet de diminuer progressivement mais cela ne signe en aucun la baisse de tous les investissements. Si Pepsi fait le choix de ne pas dépenser des dizaines de milliers de dollars pour la publicité c’est parce que sa stratégie de marque a changé.  Depuis 2008 et la changement d’agence (BDDO -> TBWA) la marque intensifie les opérations digitales et l’abandon d’un encart publicitaire pendant le Super Bowl au profit d’une opération de social media n’est donc pas si surprenant.


Le « Pepsi Refresh Project » dans la stratégie de marque
 
Le
site web lancé pour l’opération permettra dès le 1er février aux internautes de proposer des idées à « impacts positifs » dans les domaines caritatifs, éducatifs, culturels ou encore environnementaux. Pepsi s’engage ensuite à financer les idées qui arriveront en tête des votes à la fin du mois.

https://lh6.googleusercontent.com/_WjYFVq8YFlQ/S19NQGJ6cGI/AAAAAAAAAOc/2rksYy3cZJY/s640/pepsi%20refresh%20project.png


Cette opération correspond donc tout à  fait aux messages véhiculés en ce moment par le groupe PepsiCo dont la signature est « Performance with Purpose - Creating a better tomorrow for future generations » et aux valeurs que la marque met en avant : « Our Values & Philosophy are a reflection of the socially and environmentally responsible company we aspire to be. They are the foundation for every business decision we make » (pepsico.com).

https://lh3.googleusercontent.com/_WjYFVq8YFlQ/S19LFd3G3OI/AAAAAAAAAOc/AA5RhWI-mVk/s640/homepage%20pepsico.png


La porte-parole de PepsiCo, Nicole Bradley, précise ainsi qu’en 2010 les opérations marketing des marques du groupe ressembleront beaucoup plus à des mouvements qu’à des actions ponctuelles : « each of our beverage brands has a strategy and marketing platform that will be less about a singular event and more about a movement ».

Pour ce faire le media internet sera privilégié. Dans une interview (
brandweek.com), Bonin Bough, responsable des « global social media » pour Pepsi, déclare que le but des opérations digitales et collaboratives est de créer de véritables conversations : « We want to have a consistent, ongoing and authentic dialogue with our consumers […] It's also about bringing more voices into that conversation. There was a time when everyone was looking for the influencers. I think they are important, but so are advocates ».


Et la stratégie va vraisemblablement se développer également sur les mobiles :
« It's the only device that you have next to you three feet away at any point in time. It's not the next huge thing; it's huge right now. But I think mobile would quickly fill that void. What we'll see are an extension of the same kind of thought and conversational processes we're having online onto mobile ».


« Dear Mr President, Refresh Everything »

Le Pepsi Refresh Project n’est d’ailleurs pas la première opération collaborative d’envergure lancée sur internet par la marque. Effectivement, l’an dernier, la marque a choisi de présenter son nouveau logo le jour de l’investiture de Barack Obama. Une lettre ouverte au président à ainsi été mise en ligne pour permettre à tous les internautes de publier leur message au Président sous forme de vidéo. 


http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S19LGV874CI/AAAAAAAAAIc/Hgtfcf2DRgU/dear%20mr%20president.jpg


Un succès pour cette opération dont tous les éléments de communication trouvaient écho dans la campagne d’Obama : « Yes we can » (pour la canette !) et le logo aux formes et couleurs de celui du candidat :


https://lh4.googleusercontent.com/_WjYFVq8YFlQ/S19LFJUMWII/AAAAAAAAAOc/36lgCIeLYEY/obama_pepsi.jpg



Engagement et proximité
Sa stratégie de se tourner vers le digital et de s’appuyer sur l’engagement pour se rapprocher de sa cible est tout à fait pertinente. Pepsi ne profitera donc pas de l’audience du Super Bowl cette année mais, par son annonce, la marque aura finalement une visibilité mondiale ce mois-ci grâce aux commentaires des medias et des internautes.

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing participatif
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 22:02

Comme toute action de communication une opération de co-branding doit être le résultat d’une réflexion sur les besoins des marques qui s’engagent. D’autant plus que ce type d’opération fait appelle aux valeurs et à l’image des marques, des éléments qui se construisent et s’entretiennent sur le long terme.
 

Rappelons que le co-branding désigne de manière générale « une  alliance rendue visible par la mention concomitante de deux marques » (Jean-Noël Kapferer)(esc-pau.fr). Plus précisément on peut parler d’une « association entre deux marques visant la création, la fabrication et la commercialisation d’un produit ou d’un service » (Branding management: La marque, de l'idée à l'action, Georges Lewi, Jérôme Lacoeuilhe). Ce qui amène les auteurs à distinguer « co-branding promotionnel » et « co-branding produit », le premier recouvrant l’association des messages publicitaires des deux marques et le second recouvrant le développement d’un produit en commun.

D’autres typologies peuvent être établies, à l'image de celle de Jean-Jack Cegarra et Géraldine Michel dans "Alliances de marques : quel profit pour les marques partenaires ?" :

 http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCyOKr9MI/AAAAAAAAAIE/8_w5Mu1xXaA/s640/tableau%20cobranding.png

Pour les marques cette stratégie peut ainsi permettre d’accroitre la fidélisation, de gagner en visibilité / se positionner dans un marché concurrentiel et/ou d’attirer de nouveaux publics. Mais pour y parvenir, JJ Cegarra et G Michel (ibid.) rappellent qu’« après que l’entreprise ait identifié les objectifs qu’elle veut assigner à l’opération de co-branding, elle doit choisir de manière judicieuse son partenaire en analysant la complémentarité des images et des savoir-faire et doit veiller à définir une offre pertinente sur le marché en apportant une véritable valeur ajoutée aux consommateurs » (cairn.info). 
En effet, les conséquences négatives existent également, et l’alliance peut se révéler « cannibale » pour l’une des marques : « Co-branding can have a dilutive consequence as the benefit spreads over two brands when in actuality there is just one. It could be worse if the result is negative for one, as it would reflect negatively on the other brand as well. Co-branding poses the threat of making one brand look weak due to the fault or negligence of the other » (brighthub.com).



Illustrations d'opérations récentes :

 

http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jClI7jBKI/AAAAAAAAAHo/E45yef0LBF4/s720/modelabs.png      http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCFHi76iI/AAAAAAAAAHY/nI2eFhkOSdw/s720/cerruti%20samsung.png
         Modelabs  -  Samsung & Cerruti    



http://lh5.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCxw3dw0I/AAAAAAAAAIA/PlNWE3UHjqw/s720/SOSVE%20SG%20Visa.png      http://lh6.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCE5CiIhI/AAAAAAAAAHU/BvRt7ihBfFY/s720/Banque%20Postale%20SNCF.png



  http://lh3.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCljBsOqI/AAAAAAAAAHw/OnA7bdFqxEo/s720/SG%20Rolling%20Stones.png      http://lh5.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCFYuX5QI/AAAAAAAAAHc/3xkH9WQ5lyM/s720/Club%20Med%20Payot.png



http://lh3.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCE_b_0YI/AAAAAAAAAHQ/uVVHLTUVj-k/s720/air%20france%20klm%20american%20express.png      http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCl8RgwSI/AAAAAAAAAH0/GBqkk_ZZGck/s720/sherman%20beatles.png


http://lh6.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jClR3UTnI/AAAAAAAAAHs/GzVOm_2gN0M/s720/paul%20smith%20edelwiser.png      http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCk6qs-sI/AAAAAAAAAHk/zfPC3DqFM28/s720/masstige.png



http://lh5.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/S1jCFqaKamI/AAAAAAAAAHg/y0Ay_4kfSAY/s720/cobranding%20dans%20la%20mode.png

 

 

Repost 0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 17:15

2010 marque une étape déterminante dans la démocratisation de la 3D avec l’arrivée de téléviseurs et de programmes 3D. L’institut japonais Yano Research estime d’ailleurs que le marché des téléviseurs 3D sera « multiplié par 20 dans 5 ans et par 300 d'ici 2019 » (ariase.com). 

 cinema3d-16.jpg


Les salles projettent depuis des années des films en relief, mais on a assisté en 2009 à un renouveau de l’engouement des spectateurs. La technologie a évolué et rend l’utilisation de la 3D plus simple par les salles (stockage sur serveurs sécurisés) et encore plus réaliste pour les spectateurs (meilleure qualité audio et vidéo). Certaines compétitions sportives ont également déjà été projetées en relief mais avec un public restreint car rassemblé dans une salle de cinéma, un stade ou une place publique. Le programme pour cette année ce sont donc toujours des films et des matchs en relief mais désormais accessibles directement depuis votre télé. Cette étape n’est possible que parce que tous les acteurs sont réunis : le matériel est au point et des contenus spécifiques sont prévus.

3d-tableau--1-.png



Tour d’horizon des acteurs du marché

 

Cinéma

Depuis 2009 les films DreamWorks Animation sortent du studio en 3D (Monsters vs Aliens, Shrek 4).

Tous les nouveaux films Disney / Pixar vont également sortir en 3D (Le Drôle de Noël de Scrooge, Stepup, La belle et la bête… détail ici).

showest09_01-719202.jpg

 

 

Télévision &Blue-ray

Et cet engouement pour la 3D est soutenue par les enquêtes. Engadget.com rapporte ainsi que pour l'association américaine de l'électronique grand public (CEA), « 27% des adultes américains connectés à internet ont déjà vu un programme en 3D durant les 12 derniers mois, et le tiers d'entre eux disent vouloir pouvoir regarder tous leurs programmes TV en trois dimensions ». La CEA prévoit également une conquête du marché des téléviseurs 3D allant jusqu'à 25% du marché dès 2013.

Disney a ainsi annoncé l’arrivée de son premier Blu-Ray 3D pour la fin 2010 : Le Drôle de Noël de Scrooge (journaldugeek.com). Et Sony n’est pas en reste et a aussi annoncé la sortie à la fin de l’année de son Blu-Ray 3D : Tempête de boulettes géantes (hdnumerique.com).

Plus d’infos sur les spécifications techniques du format Blu-Ray 3D sur hdnumerique.com

 

5445 1 w 230 h 230  DISCB-010510

 


« Sports broadcasting will enter a new dimension in 2010 », ESPN

FIFA et Sony ont signé début décembre un accord pour diffuser jusqu'à 25 matchs de football dont ceux de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud.  Un best of en Blu-Ray 3D sortira également à la fin de la compétition. « Le passage à la 3D est en cours et, nous, chez Sony, on a l'intention d'être des leaders dans chaque aspect de cette technologie. Notre commandite de la Coupe du Monde de la FIFA nous permet de tirer parti de technologie 3D de pointe et de produits de premier ordre ayant un contenu éblouissant pour produire une image unique et une expérience tout à fait convaincante de visualisation 3D. Les téléspectateurs du monde entier se sentent comme s'ils sont à l'intérieur des stades en Afrique du Sud, pour regarder les matchs comme personne », Sir Howard Stringer, président, CEO et président de Sony Corporation (audiovideohd.fr).

 

Mais Disney proposera aussi, via la version 3D de sa chaine de sports, ESPN, des retransmissions sportives en relief. ESPN 3D diffusera donc au moins 85 événements sportifs en direct pendant sa première année. « Jusqu’à 25 matchs » de la Coupe du monde seront ainsi proposés dans ce format, mais aussi des compétitions sportives américaines (basket-ball, football américain, sports de glisse)(tdg.ch). La chaîne débutera sa diffusion en relief  le 11 juin 2010 avec la retransmission du match d’ouverture de la compétition en Afrique du Sud (sports.espn.go.com). Des  caméras 3D sont nécessaires pour obtenir ce résultat et ESPN n'a pas encore indiqué combien d’entre elles seront présentent dans les stades et si le surcout de cette technologie sera supporté par les abonnés.

 

panasonic-3dcam-md.jpg 

 

« La première chaîne de télévision dédiée à la 3D 24 heures sur 24 »

Sony, Discovery Communications et IMAX vont de plus s’associer pour lancer prochainement aux Etats-Unis une chaine de télé 24/7 avec contenu entièrement en 3D. Le patron de Sony, Howard Stringer promet « des programmes de qualité dans des catégories particulièrement adaptées à la 3D, l'histoire naturelle, l'espace, l'exploration, l'aventure, la mécanique, les sciences et technologies et les programmes pour enfants »"Il est évident que les consommateurs privilégieront toujours un divertissement meilleur et plus riche, et nous sommes décidés à être leaders dans le monde pour leur apporter cette expérience" (aisnenouvelle.fr).

 

Toujours aux Etats-Unis, l’opérateur de télévision par satellite, Direct tv, a également annoncé qu’à la suite du lancement d’un nouveau satellite il proposerait une chaîne dédiée à la 3D (techwatch.co.uk, hdnumerique.com).

 

En Europe, des documentaires animaliers en 3D sont en préparation par la chaîne Arte (metrofrance.com). De plus, le bouquet satellite UK de Ruppert Murdoch,  News Corp,  devrait également proposer très bientôt ses premières chaînes 3D (zdnet.fr).

 

L’info en plus : comprenez comment fonctionne la projection en 3D : 

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Technologies
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:30

A un peu plus d’un mois du lancement des Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver (12 février) je vous propose un point sur les actions de promotion organisées par le comité international olympique (CIO).

Sources : olympic.org, vancouver2010.com.

 

Partie 1 : identités visuelles et campagnes du CIO.

Partie 2 : Droits de diffusion, sponsoring, concession des licences.

images-jo-vancouver.png

Droits de diffusion

Le CIO est propriétaire des droits de retransmission des Jeux Olympiques et donc responsable de leur attribution aux chaînes de télévision, stations de radio, opérateurs téléphoniques et fournisseurs d’accès Internet dans le monde.

La Charte olympique donne pour mission au CIO « d’assurer aux Jeux Olympiques l’audience la plus large possible dans le monde ». Depuis 1956 (Jeux d’hiver de Cortina) la diffusion des JO s’est ainsi étendue de 22 pays à plus de 200 pays. Le temps de retransmission a lui aussi augmenté, passant de 335 heures de direct en 1994 (Lillehammer), à plus de 900 en 2010. De la même manière ce sont les revenus radio et télévision qui ont grimpés (50 000 USD en 1960 – 1 128 millions USD estimés pour 2010).

chiffres-radiotv-jo-2.png

 

 

Sponsoring

Les sponsors couvrent près de 40 % du revenu global du CIO et bénéficient en échange de l’exposition mondiale des Jeux Olympiques. Plusieurs types de partenariats existent :

Le programme des partenaires olympiques (TOP) accorde des droits marketing exclusifs dans le monde entier pour les Jeux d’hiver et d’été en échange de financements au profit du Mouvement olympique. 


Les sponsors officiels ont quant à eux des droits marketing exclusifs dans le monde entier pour une édition des Jeux. Pour exemples cette année à Vancouver : Air Canada, Bombardier, ICBC, Monnaie Royale Canadienne, Teck…


Le programme de parrainage national accorde des droits marketing exclusifs
dans le pays hôte et assure un financement supplémentaire aux Jeux. Pour exemples cette année à Vancouver : Bell Canada, Compagnie de la Baie d’Hudson, Banque Royale du Canada, General Motors Canada…

sponsors-jo-vancouver2.png 

 

 

Concessions des licences

Les concessions de licences permettent de récolter des fonds supplémentaires pour « financer l’organisation des Jeux Olympiques et partager l’identité du pays et de la ville hôtes ».

Pour les Jeux de Vancouver des droits de licence ont été accordés à des sociétés pour la fabrication et la distribution de produits officiels (vêtements, peluches…). En retour ces sociétés « paient des droits sur chaque article vendu portant la marque des Jeux Olympiques de Vancouver 2010 ».

chiffres-concessions-jo-vancouver.png 

 


Pour aller plus loin voir aussi :

Pourquoi les JO de Vancouver vont faire un bide économique

Sur sportune.fr :

http://www.sportune.fr/sport-business/article/pourquoi-les-jo-de-vancouver-vont-faire-un-bide-economique-2996

 

Mc Donalds révèle son plan d'activation autour des Jeux Olympiques de Vancouver

Sur sportsmarketing.fr :

http://www.sportsmarketing.fr/2009/11/mc-donalds-plan-dactivation-jeux-olympiques-de-vancouver.html


Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:10

A un peu plus d’un mois du lancement des Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver (12 février) je vous propose un point sur les actions de promotion organisées par le comité international olympique (CIO).

Sources : olympic.org, vancouver2010.com.

 

Partie 1 : identités visuelles et campagnes du CIO.

Partie 2 : Droits de diffusion, sponsoring et concession des licences.
 

entete jo vancouver


Identité visuelle, emblème et mascottes

Les affiches des Jeux viennent d’être dévoilées et sont l’œuvre des équipes créatives du COVAN (comité olympique de Vancouver) et de l’artiste autochtone demeurant à Vancouver Xwa lack tun. L’axe graphique : association des paysages naturels et des villes modernes de la région (motifs urbains inspirés de l’art numérique).

L’emblème des Jeux est quant à lui une « interprétation contemporaine de l’inukshuk, structure de pierre anthropomorphe créée par le peuple inuit de l’Arctique canadien pour servir de point de repère dans les vastes espaces du Grand Nord ». Cet emblème a été choisi pour sa symbolique : espoir, amitié et hospitalité.

embleme-et-produits-jo-vancouver.png
 

 

Enfin, concernant les trois mascottes (Miga, Quatchi et Sumi) que vous verrez largement dans les compétitions et campagnes, elles  ont été inspirées de créatures mythologiques autochtones locales et créées par l’agence Meomi Design de Vancouver.

 

La campagne print c’est ici : vancouver2010.com

pub-jo-vancouver4.png

Campagne vidéo 2009-2010 du CIO : « Le meilleur est en nous »

Faisant suite à la campagne promotionnelle 2007/2008 elle entend faire découvrir les valeurs olympiques essentielles : «  l'excellence, l'amitié et le respect à la jeunesse du monde entier ».

La campagne se veut « multidimensionnelle » associant « télévision, médias en ligne, marketing viral, activités expérientielles et relations publiques » et se poursuivra également après les Jeux.

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing sportif
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 19:03

A l’occasion des fêtes Starbucks a sorti un mini album au Canada et aux Etats-Unis, « All you need is love », en édition limitée et dont vous avez peut-être déjà vu la présentation sur internet :

 

« Starbucks Love Project »

love images starbucks


L’album est produit par le label de Starbucks (Hear Music, 2007 – businesswire.com) au profit de la lutte contre le sida en Afrique. Les artistes qui participent à cette initiative (U2 et Playing for Change entre autres) font partie des militants de (RED), un « business model » créé pour lever des fonds pour le Global Fund (institution de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria) - (joinred.com).  



Nike, Gap, Converse, Apple, American Express ou encore Emporio Armani sont également partenaires de (RED). Le principe est simple : une partie du prix d'achat des articles ou services de la marque estampillés (RED) sont reversés à l'organisation. Pour le "Starbucks Love Project" c'est 1$ qui est reversé pour un album, un paquet de café, une gourde ou un tumbler (thermos) achetés. 

love sing starbuks   love-drawing-starbucks.png


Sur le site starbucksloveproject.com les internautes sont également invités à contribuer à la campagne en s'enregistrant en train de chanter "All you need is love" ou en envoyant un dessin ("love drawing"). En contrepartie Starbucks déclare reverser 5 cents par contribution à Global Fund.

Repost 0
Published by Communiketing - dans Marketing participatif
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 18:15

logo92x33IKEA sait adapter ses messages aux différents outils de communication. Son département de marketing cherche donc toujours l'innovation et la personnalisation. Et surtout l'enseigne réussit le challenge d'utiliser le bon media ou la bonne technologie au bon moment.  

marketing-ikea2.png 
marketing-ikea3.png 



Récemment IKEA s'est ainsi illustrée par son buzz sur Facebook (nouvelle utilisation des tags), par sa promotion dans les salles de cinéma (nouveau concept avec des insertions directement dans les films projetés) et par l'arrivée de la réalité augmentée pour aider les clients (nouvel outil de décision à l'achat). 





Repost 0
Published by Communiketing - dans Communication globale
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 18:28

voc-2010.png


Les articles pour avoir un temps d'avance :

Prédictions 2010 pour le marketing BtoB

Sur blog.kinoa.com

http://blog.kinoa.com/2009/12/16/predictions-2010-pour-le-marketing-btob/

 

Tendances Marketing 2010

Sur nicolanavratil.com

http://www.nicolanavratil.com/2009/12/tendances-marketing-2010/

 

Perspectives marketing dans les médias sociaux en 2010

Sur nicolaskerebel.com

http://www.nicolaskerebel.com/marketing/perspectives-marketing-dans-les-medias-sociaux-en-2010/

 

Bilan 2009, perspectives 2010

Sur owni.fr

http://owni.fr/2009/12/29/bilan-2009-perspectives-2010/



Et un blog coup de coeur :

 

marketing chine

 

Repost 0
Published by Communiketing - dans Communication globale
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 15:53

L’association des agences de communication événementielle (ANAé) a mené il y a quelques mois une étude sur l’état du marché de ses 67 agences et leurs prospectives. Cette étude s’appuie, d’une part, sur un questionnaire adressé aux agences ANAé (août 2009) et, d’autre part, sur l’analyse de leurs bilans 2008 (publiés avant le 30 juin 2009).

 

Etat du marché en 2009

>> Notons tout d’abord que l’événement reste un des média qui offrent le meilleur retour sur investissement (69%), devant le marketing direct (62%) et les sites internet (39%).

anae chiffres 2009 3

>> Comme dans l'étude du début d'année (voir l'article) les conventions, séminaires, voyages incentive, et congrès représentent la majeure partie des événements organisés, bien devant le grand public et les lancements de produits.

anae chiffres 2009

>> Les chiffres sur la clientèle s’inscrivent dans la continuité de l’an passé : les entreprises représentent 84% des clients des agences (85% en 2008) alors que les collectivités et institutions n’en représentent que 16% (15% en 2008). Alors que le chiffre d’affaire et la marge brute marquent quant à eux une réelle baisse :

anae chiffres 2009 8
anae chiffres 2009 9

 

Les tendances

Grâce aux réponses des directeurs d’agence, l’étude réussit à mettre en perspective certaines tendances du secteur par rapport à l’année précédente.

>> On notera par exemple que les annonceurs mettent de plus en plus d’agences en compétition pour une opération (+23%) et qu’ils sont toujours plus sensibles aux questions de développement durable dans l’événement (+19%).

 

Plus de chiffres ici, sur le site l’ANAé.


Repost 0

S'abonner et partager

bouton twitter    bouton rss     bouton facebook 

Recherche

News

Actualité en vidéos

Mon profil

http://lh6.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zao50WhI/AAAAAAAAATw/quU_cV45U7o/icon_viadeo.png  http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zawQ1G_I/AAAAAAAAAT0/cWV0vETuRko/icon_doyoubuzz.png

*

http://www.wikio.fr
Powered by FeedBurner 
Site Meter