Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 17:44

 

Blogs, réseaux sociaux, évènements, publications... Aujourd'hui je vous propose d'en apprendre davantage sur les missions réalisées par les professionnels de la communication interne et sur l'évolution de leurs outils grâce à un entretien avec Laurence Coeffier, chargée de communication.

 

 

 

Marlène Pujol : Bonjour Laurence, tout d'abord merci d’intervenir sur ce blog pour répondre à mes questions. Tu as travaillé pour AXA, Bouygues Telecom et TF1 comme chargée de communication interne et chargée de projets mécénat. Peux-tu nous présenter les principales missions qui t’ont été confiées ?


Laurence Coeffier : J’ai toujours voulu travailler dans la communication interne. J’eus ma première expérience dans ce domaine en 2009 afin de valider mon Master en communication des entreprises : je suis entrée chez AXA en tant que rédactrice interne stagiaire. Postée au sein d’une entité d’AXA comprenant 350 salariés, j’étais en charge d’une newsletter mensuelle d’une dizaine de pages réalisée sous Dreamweaver, logiciel que j’ai appris sur le tas. Chaque mois, un comité de rédaction composé d’un membre de chaque direction se réunissait afin de choisir les sujets à traiter. C’était ensuite à moi de réaliser l’interview du mois, rédiger les différents articles, faire des recherches iconographiques, monter la maquette sous Dreamweaver, etc. Cela a duré 6 mois.


En septembre 2009, je me retrouvais diplômée et sur le marché du travail. Après quelques mois de recherche, je décidai d’ajouter une corde à mon arc et entrai à la Fondation Bouygues Telecom en tant que chargée de projets mécénat stagiaire. La Fondation propose aux salariés de s’investir dans différents domaines à raison de 14 heures par an sur leur temps de travail : la promotion de la langue française, le médico-social et la protection de l’environnement. J’ai principalement eu l’occasion de travailler sur ce dernier. Par exemple, la Fondation propose chaque année aux collaborateurs de participer à des nettoyages de lacs, plages et rivières, appelés « Initiatives Océanes», en partenariat avec Surfrider Foundation Europe. Je devais établir un rétro planning, gérer la communication sur l’Intranet (bannières…), réaliser des affiches via Photoshop, gérer les prestataires, etc. J’ai également eu à gérer le côté logistique d’un événement regroupant 150 volontaires, les demandes de partenariats, les envois de goodies à des associations, etc. Enfin, j’étais régulièrement le contact des volontaires (noms donnés aux collaborateurs qui étaient inscrits à la Fondation).

 

Sept mois plus tard, en août 2010, j’étais à nouveau sur le marché de l’emploi. Suite à de nombreux mois de recherche, j’ai trouvé un CDD de 4 mois à TF1 en tant que chargée de communication interne, alliant rédactionnel et événementiel. Les différents sujets étaient traités de manière transversale : chaque personne avait ses domaines de référence et les communiquait via les supports internes adaptés : le magazine trimestriel, l’Intranet et la newsletter mensuelle. De la même façon, j’ai eu à écrire pour les trois supports. J’étais en plus chargée de la mise en page sous InDesign de la newsletter, des B.A.T, de sa diffusion, etc. Par ailleurs, j’ai eu à gérer la mise à jour du film institutionnel de TF1 : recherche des nouvelles images, rédaction du brief pour le monteur, validations, etc. Côté événementiel, j’ai participé à l’organisation des rendez-vous d’intégration qui ont lieu 2 à 3 fois par an (une centaine de nouveaux collaborateurs sont invités à chaque fois). Enfin, pour la convention TF1, qui a eu lieu en juin 2011 et pour laquelle les 4 000 collaborateurs du Groupe ont été conviés, j’ai assisté à toutes les réunions entre l’équipe et l’agence, recherché des vidéos pour les jingles, travaillé sur le listing des invités, participé au choix du traiteur, etc.


Toutes ces expériences ont été complémentaires et m’ont permis d’appréhender plusieurs outils utilisés en communication interne.

 

 

M. P. : Le web 2.0 a notamment fait son apparition dans la communication interne via les blogs. Comment expliques-tu cet engouement ? Les blogs vont-ils remplacer les journaux d’entreprise, les intranets ? 


L. C. : Le web 2.0 est entré dans nos vies personnelles depuis un bout de temps et rencontre un large succès. Il est selon moi logique que l’entreprise montre aux collaborateurs qu’elle sait aussi vivre avec son temps. Le blog n’est qu’un outil parmi tant d’autres, je ne pense pas qu’il va remplacer les journaux d’entreprise ou les Intranets car tout est une question de cible. En effet, dans une même entreprise, tous les collaborateurs ne vont pas s’informer de la même manière. Certains vont privilégier les supports numériques, alors que d’autres vont aimer pouvoir emmener leur journal interne dans les transports. Je pense que la multiplicité de ces supports aide simplement à pouvoir toucher un plus large spectre et qu’ils restent complémentaires.

 

Les blogs ont l’avantage d’être interactifs et de faire vivre un événement, une opération au jour le jour. Les journaux d’entreprise, les Intranets ne connaissent que peu de retours de la part des collaborateurs. Les blogs, quant à eux, donnent la parole aux salariés, même si le contenu est surveillé. Lors de mon stage à Bouygues Telecom, j’ai eu l’occasion d’animer un blog interne. Créé dans le cadre de l’animation et du suivi de volontaires devenus reporters pour quelques mois, le blog leur a permis de suivre l’actualité des autres groupes, de commenter, de trouver des coups de pouces, des astuces, des photos… Les volontaires pouvaient écrire eux-mêmes leurs billets mais par manque de temps, c’était principalement l’équipe de la Fondation qui s’occupait de faire vivre ce blog. Chacun d’entre eux était heureux de voir son aventure retranscrite, sa frimousse en ligne, etc.

 

Les blogs présentent aussi l’avantage de pouvoir tisser des liens plus facilement entre lecteurs et administrateurs grâce au style de langage utilisé. En effet, le style d’écriture des billets est beaucoup moins « officiel » que pour les autres supports écrits et permet d’établir un lien de proximité entre administrateurs et lecteurs. Ces derniers peuvent également se rencontrer via cet outil.

Selon la nature de l’opération à communiquer (je privilégierai les événements ponctuels), l’utilisation d’un blog peut être un moyen de surprendre les collaborateurs, de rompre avec le quotidien, à condition de pouvoir l’alimenter régulièrement

 

 

M. P. : De plus en plus d’entreprises mettent en place des RSE (Réseaux Sociaux d’Entreprise) à l’image des réseaux sociaux publics comme Facebook, Twitter et Viadeo (mais dont les échanges et les données sont gardées en interne), afin d’apporter de nouvelles formes de partage des connaissances, de renforcement des liens entre les collaborateurs, de valorisation des compétences, de conduite de changement. Que penses-tu de ce développement ?


 L. C. : Je pense qu’il était inévitable et que ces outils ont de nombreuses vertus. Ces réseaux apportent une nouvelle dimension professionnelle et sociale : possibilité de dialogue entre collaborateurs qui ne se seraient jamais rencontrés dans leur quotidien, échanges sur une actualité de l’entreprise, de conseils, etc. C’est aussi un moyen pour l’entreprise de diffuser des messages à ses salariés, de faire circuler une information d’une manière moins formelle, etc. Les réseaux sociaux peuvent apporter une nouvelle dynamique à l’entreprise. Cela peut également être un atout dans le cadre d’un changement important : par exemple, lors d’une fusion, les collaborateurs peuvent faire connaissance via cet outil, etc.

 

Cependant, ces outils sont encore peu répandus dans les entreprises et sont à utiliser avec précaution. Même s’ils sont devenus aujourd’hui une tendance en communication, tout le monde n’est pas réceptif à ce type d’outils : le secteur de l’entreprises, l’âge des collaborateurs, leur utilisation personnelle du web 2.0, la réticence à l’idée de ne pas pouvoir d’exprimer librement, etc. sont des paramètres à prendre en considération avant d’installer ce typer d’outil de communication à l’interne. En guise d’exemple, le réseau social interne de Bouygues Telecom a été plutôt bien accueilli et je pense que le secteur y est pour beaucoup, ainsi que la moyenne d’âge.

 

 

M. P. : L’événementiel est également un ressort de la communication interne pour renforcer les liens. Quelle est la place accordée aux opérations internes par rapport à la publication des contenus éditoriaux ? Sont-ils utilisés de manière complémentaire ?


L. C. : Evidemment, ils sont à mon sens complémentaires. Je dirais que les publications ont principalement vocation à informer les collaborateurs sur leur entreprise. C’est également un moyen d’échanger entre eux sur les dernières actualités, les projets futurs, etc. Cela permet de savoir ce qui a déjà été accompli et ce qui le sera dans un avenir proche, de se projeter. Les publications internes peuvent également avoir une notion de proximité puisque que la plupart sont transportables, etc.

Selon moi, il existe 2 sortes d’événementiels à l’interne : le passif et l’actif. Dans le cadre des Initiatives Océanes chez Bouygues Telecom, les collaborateurs participaient activement à l’événement. Ils étaient au cœur de l’action et cela a eu un effet direct sur eux, les liens se sont renforcés, etc. Lors de la convention de TF1, les collaborateurs étaient spectateurs. L’événement était davantage informatif qu’interactif : chaque type a donc sa propre utilité.


Quoi qu’il en soit, il est nécessaire d’informer les collaborateurs, de les motiver, de renforcer les liens, de les accompagner quelque soit le type de changement, de les surprendre, etc. Et pour cela, la multiplicité des canaux reste le meilleur atout des entreprises : événementiel, publications internes, blogs, réseaux sociaux, etc., tout est complémentaire.


Bien évidemment, je n’en suis qu’au début de ma carrière professionnelle et qui sait si je serais amenée à continuer dans la communication interne. Cependant, à ce stade, je peux affirmer que ce domaine est loin de manquer d’imagination et de ressources : par exemple, plusieurs entreprises déclinent déjà leurs journaux écrits internes en journaux vidéo.  Il a encore de beaux jours devant lui.

 

 

>> Vous souhaitez contacter Laurence ? Retrouvez son cv ici et ses articles sur le blog Les chroniques de Laurence


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communiketing - dans Communication interne
commenter cet article

commentaires

Coeffier Laurence 21/09/2011 11:01


Merci encore pour cette belle visibilité, c'est bientôt à ton tour sur mon blog ;-)


S'abonner et partager

bouton twitter    bouton rss     bouton facebook 

Recherche

News

Actualité en vidéos

Mon profil

http://lh6.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zao50WhI/AAAAAAAAATw/quU_cV45U7o/icon_viadeo.png  http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zawQ1G_I/AAAAAAAAAT0/cWV0vETuRko/icon_doyoubuzz.png

*

http://www.wikio.fr
Powered by FeedBurner 
Site Meter