Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 14:16

Tiens cette pub m’en rappelle une autre…


Entre plagiat et allusions, les publicités nous offrent souvent des copies mal adaptées mais aussi des clins d’œil bien pensés. En effet, on peut différencier plusieurs types d’emprunt, chacun ayant ses propres buts :

(ComAnalysis)

 

EN IMAGES

Pour Joe la Pompe, un publicitaire français, « ce n’est pas un pur hasard que les mêmes types de produits et des approches commerciales similaires aboutissent à des résultats identiques. Mais quand les agences s’en aperçoivent elles devraient se censurer et se remettre au travail » (quartierlibre.ca).

 

Son travail de recherche et de mise en relation des publicités similaires vaut d’ailleurs le détour : joelapompe.net.




 

 

 

ET QUE DIT LA LOI ?

Comme le rappellent Lorène Choquet et Juliette Mant dans Publicité et droits d’auteur, en vertu de l’article L. 112-1 du Code la propriété intellectuelle « l’œuvre publicitaire bénéficie d’une protection ». Ainsi « le détenteur des droits d’auteur pourra donc s’opposer à ce qu’un contrefacteur ne vole son slogan, son texte ou son dessin pour se l’approprier ».

 

Mais n’oublions pas que les idées ne tombent pas sous la protection des droits d’auteur. Pour en bénéficier il faut qu’il y ait matérialisation, réalisation de l’idée, même minimale. Ainsi «  les roughs, définis comme les croquis élémentaires donnant l’aspect graphique de l’annonce, de même que les « story board » dans le cadre de la production d’un film publicitaire, sortent la création publicitaire du domaine des idées pour faire l’objet d’une réalisation même inachevée ».

« Un thème publicitaire n’est d’ailleurs pas plus protégeable qu’une idée. C’est pourquoi le thème de la blancheur comparée, abondamment utilisé par les publicités vantant les mérites des poudres à laver le linge  n’est pas susceptible de faire l’objet d’appropriation (arrêt Procter et Gamble contre Lever). Les techniques de communication telles que les techniques d’utilisation de jeux, concours et loteries ne sont pas plus protégeables ».

 

Joe la Pompe ne préconise pourtant pas « une escalade juridique » et « n’incite pas les agences où les annonceurs à se lancer dans des batailles juridiques coûteuses et inutiles ». Il explique qu’il est préférable  « d’amener les gens du milieu à entamer une réflexion sur leur travail, leur éthique et leur organisation » (quartierlibre.ca).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communiketing - dans Publicité
commenter cet article

commentaires

S'abonner et partager

bouton twitter    bouton rss     bouton facebook 

Recherche

News

Actualité en vidéos

Mon profil

http://lh6.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zao50WhI/AAAAAAAAATw/quU_cV45U7o/icon_viadeo.png  http://lh4.ggpht.com/_WjYFVq8YFlQ/TR-zawQ1G_I/AAAAAAAAAT0/cWV0vETuRko/icon_doyoubuzz.png

*

http://www.wikio.fr
Powered by FeedBurner 
Site Meter